La sélection nationale tenait encore à ses services mais il a décidé de partir sans s’expliquer. Retraité de manière brusque au soir de l’élimination à la Coupe d’Afrique des Nations Gabon 2017, le meilleur buteur africain des championnats européens semble revenir sur sa décision de ne plus arborer le maillot des Léopards de la République Démocratique du Congo.

Dieumerci MBOKANI, âgé de 34 ans 9 mois et 21 jours aujourd’hui, l’a annoncé au Groupe Canal + Sport dans une interview lui accordée à la tranche Talents d’Afrique diffusée à 20h GMT « Jouer la coupe du monde, c’est la seule chose qui manque à ma carrière de footballeur. J’ai joué la Champion’s League, l’Europa League, Coupe d’Afrique. Je veux jouer la Coupe du monde ».

Une sortie médiatique du surnommé « MBOKALIYA » qui tout de suite a été positivement accueillie par le Sélectionneur Adjoint des Léopards A et A’ Football de la RD Congo, Christopher OUALEMBO qui parle de son ex-coéquipier comme « un joueur qui aujourd’hui est capable de rivaliser sur le flanc de l’attaque congolaise et forcément on aura besoin de lui s’il est à 100% et s’il a envie de prendre du plaisir car c’est cela le plus important. C’est un bon joueur et forcément le meilleur. MBOKANI n’est pas le genre de joueur opportuniste. Il est venu à l’équipe nationale quand rien ne marchait, ce n’est un joueur qui posera problème s’il vient car ça ne sera pas pour les honneurs. Il parle de la Coupe du monde, on comprend qu’il veut la Coupe du monde ».

Alors que tout présage un retour de l’ancien Corbeaux pour arborer son mythique numéro 9 de la tunique des Léopards, le meilleur buteur de la RD Congo, toutes compétitions confondues, laisse encore planer le doute.

MBOKANI et les Léopards, l’amour injuste

Après l’avoir écouté sur les ondes ou lu dans ces lignes, le produit du Centre de Formation de Bel’OR prouve combien il tient encore à cet état d’esprit des Fauves qui est d’aller encore plus loin sur l’échiquier international et se hisser dans le Top 30 de la FIFA. Mais son cœur saigne encore, oui, il saigne car l’amour dont il éprouve pour les Léopards ne lui est pas rendu en retour. Négativement critiqué à temps et à contretemps, il n’a pas pu avaler la pilule de la CAN 2017, une avalanche des rétorques qui a même porté atteinte à sa personne intérieure.

ConséquenceIl décline aux convocations du staff technique en rapport avec :

  • les éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018
  • les éliminatoires de la CAN 2019
  • sa 4ème CAN d’affilée

Lorsqu’on lui pose la question de savoir quand est-ce qu’il compte revenir en sélection, sa réponse : « Je ne suis pas à 100% pour aller en équipe nationale, c’est ma décision. Pour le moment, je suis concentré sur ma carrière ; pour le moment, j’ai 34 ans et ce n’est pas la même que quand j’avais 20 ans, 23 ans ».

L’un des joueurs le plus aimé d’Anderlecht et Standard de Liège, BEZUA affirme être en parfaite harmonie avec le nouveau staff technique, espérons qu’il partira par la grande porte et ovationné. Ce qui passera par une ou deux prestations en nationale.

Horsaison / Or Saison