Fini les transferts qui durent toute la saison sportive. La Fédération Congolaise de Football Association (Fecofa) vient d’instituer deux périodes au cours desquelles les clubs pourront enregistrer leurs joueurs.

La première période va du 24 Août au 31 Octobre 2020. Soit 11 semaines pendant lesquelles les mouvements des joueurs sont autorisés, période du mercato congolais.

La seconde fenêtre compte sept semaines de moins que la première, soit 4 semaines. Elle ira du 04 Janvier au 1er Février 2021. Une seconde ouverture qui pourra certainement permettre aux différents clubs de renforcer leurs effectifs puisque ça sera la mi-saison.

Une décision diversement accueillie dans le milieu sportif. Le Président de MK FC salue cette initiative  » Il y a quand même une évolution » Max Mokey Nzanghi évoque également certaines faiblesses dans l’exécution au niveau de la Fecofa.

« Au niveau national, c’est tout a fait normal cette décision. Cependant, la Fecofa, elle-même ne respect pas ses propres textes. Le Certificat de Transfert International (CTI) favorise la fraude et le délai est long » a-t-il affirmé.

Le tout repose donc dans l’exécution et la transparence qui doivent accompagner cette obligation de la Fecofa aux clubs.

Bertin Maku entraîneur de RCK Club évoluant à la Vodacom Ligue 1 pense qu’il faut « laisser free la période des transferts des joueurs « . Il n’accorde aucune confiance au respect de cette décision. Et pourtant, elle vient mettre de l’ordre estime le Président de la commission de gestion de la Ligue Nationale de Football.

« C’est une décision qui met beaucoup d’ordre dans le mouvement des joueurs parce que nous n’avions pas des dates connues. Nous savions quand ça commence mais nous ne savions pas quand ça se termine. Maintenant que nous connaissons les deux périodes d’enregistrement, les équipes doivent se comporter en conséquence. Et là, nous savons aussi comment nous pouvons régler certains litiges liés aux transferts. Je crois que c’est une décision qui vient mettre beaucoup d’ordre dans le travail que nous faisons et nous saluons pratiquement la Fecofa pour cette décision. »

Le vrai défi reste maintenant dans l’application de cette décision.

Il est à noter que la période de traitement de la demande du CTI a été réduite. Elle passe de 15 à 7 jours. Une fois depassée, la Fecofa se verra dans l’obligation d’enregistrer provisoirement les joueurs.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article