Congo Sport

RDC-SPORTS : Amos MBAYO entre l’après covid-19 et son bilan

Bientôt une année depuis qu’il a été nommé Ministre des Sports et Loisirs par le Président de la République Félix-Antoine TSHISEKEDI. Amos MBAYO KITENGE s’est vu coincé par le coronavirus qui s’est accaparé du premier et deuxième semestre de l’année 2020. Ce qui met en mal son programme pharaonique (gigantesque) des « 100 JOURS ».

« Le programme des 100 jours a pour finalité de remettre le sport et le loisir sur l’orbite de leur développement en RDC. Il n’est pas dit qu’il est une affaire du Ministre seul bien que j’en sois l’animateur principal. Mais, c’est également de votre engagement, vous tous. Ce programme s’articule sur 5 axes que je peux appeler les 5 chantiers du sport, à savoir l’administration des sports et loisirs, le mouvement sportif, les infrastructures sportives, les loisirs et, enfin, la  coopération et la diplomatie sportive » disait le Ministre des Sports le lundi 21 octobre 2019.

Si suite à la covid-19 rien ou presque n’a été fait pendant les 11 mois et quelques jours passés à la tête de la tutelle des Sports, Marcel  AMOS MBAYO a opté pour l’après-pandémie pour la relance de la pratique des Sports sur toute l’étendue du territoire national. Des infrastructures à la pratique, le tour est fait avec les protagonistes.

Stade Tata Raphaël, l’évolution des travaux 

Alors que tous croyaient à un arrêt des travaux au Complexe Omnisport Tata Raphaël, la Société Divo conduite par Deo KASONGO poursuivait l’embellissement du temple du football congolais à l’intérieur. La structure ne tenait plus qu’à un fil « c’est un grand travail que de rénover un stade et nous avons fait un planning que nous avons commencé à respecter. Ça devait se terminer en décembre 2019. Malheureusement, il y a eu beaucoup de choses qu’on a découvert pire que ce qu’on pensait … Nous avons fait à peu près 65% des travaux, en tout cas le plus dur est fait  » a-t-il assuré.

Des explications fournies au Ministre des Sports Amos MBAYO KITENGE qui, dans sa mission d’inspection du lieu où sera érigé le village des IXème jeux de la Francophonie, a tenu à s’assurer de l’avancement des travaux de réhabilitation du centre du rendez-vous francophone « personnellement je suis satisfait des travaux que notre ami Deo est en train d’effectuer au stade du 20 Mai ».

Un stade sur deux est réhabilité sous l’ère MBAYO. La réfection se poursuit malgré la covid-19. Cependant, la pression est à quelques kilomètres seulement.

Stade des Martyrs, rien ne va

Si au Stade Tata Raphaël les travaux avancent, au Stade des Martyrs tout stagne. Les travaux devaient durer 2 mois. Le Gouvernement a déboursé 350.000.000 dollars américains sur les 4.000.000.000. L’optique était de parfaire les vestiaires et la tribune d’honneur, les travaux connaissent un coup d’arrêt. Plus que jamais, le stade se voit exposer aux sanctions de la CAF, les explications ne manquent pas « Le problème est qu’ils ont commandé des matériels en Europe et en Asie, mais avec le confinement, il faudra donner du temps » disait déjà le Ministre des Sports lors de sa dernière descente publique au Stade des Martyrs.

Une explication sur l’aire de jeu qui devait en principe préoccupée les clubs qui d’ici peu devront renouer le chemin du stade pour prendre part aux championnats qu’organise la LINAFOOT.

Linafoot, un ouf de soulagement ?

Les démarches menées par les clubs prenant part aux championnats organisés par la LINAFOOT tendent vers un tunnel d’aboutissement positif. C’est la marge de manœuvre qui peut, si cela se concrétise, jeter des fleurs au mandat d’Amos MBAYO à la tête du Ministère des Sports.

Frappés par le coronavirus, de plein cœur, les clubs financièrement amoindris se sont tous, regroupés au sein de l’ADFCO, réunis pour demander au Gouvernement une prise en charge des frais de déplacement pour la Ligue 1 et la Ligue 2.

Etant la voie qui mène au 1er Ministre puis au Président de la République, MBAYO a reçu ces encadreurs de la jeunesse dans son cabinet de travail. Les discussions ont été plus que positifs a laissé entendre Lambert OSSANGO, Président de l’ADFCO « Nous sommes surpris que le Ministre nous ait devancé ; nous lui avons parlé des difficultés que les clubs ont depuis toujours … Nous qui encadrons les jeunes dans ce pays nous ne sommes pas épaulés ni par l’Etat congolais ni par quelconque organisation… Ainsi, nous sollicitons l’appui du Gouvernement… Le Ministre nous a surpris parce qu’il était déjà sur la démarche et le Gouvernement est en train de mettre en place le mécanisme d’aider les clubs au travers le transport qui va faciliter aux clubs de la Ligue 1 et de la Ligue 2 de se déplacer en aller et retour. Ça c’est le Ministre qui l’a dévoilé … Il y aura des solutions avant le début du championnat.»

Amos MBAYO, un an, quel résultat ?

Alors que nous tendons vers le un an d’Amos MBAYO à la tête du Ministère des Sports, les réalisations en termes d’infrastructures sportives sont en deçà de ses propres promesses, notamment dans la construction des stades municipaux en provinces. Celui de Bandalungwa, visité puis revisité par tous ceux qui ont géré les sports après Denis KAMBAYI n’est qu’utopique, portant le nom de Jean MUBIALA EMENEYA « Le King Kester » déjà dans l’au-delà. Le stade a lui aussi trouvé refuge dans la longue morgue d’œuvres inachevées que compte la République Démocratique du Congo.

Le Palais des Sports, promesse du Chef de l’Etat qu’il a inséré dans son programme des 100 Jours ou 5 chantiers des Sports n’est jusque-là que sur papier.

Sur le plan organisationnel, des compétitions internationales sauvent la note du Ministre des Sports. D’entrée, le circuit international des juniors, cadets et hopes en tennis de table et le combat de Boxe  qui a vu le congolais ILUNGA MAKABU dans la catégorie de lourd-léger fait tomber le brevet d’invincibilité du polonais Michaël CIESLAK en 12 rounds (114-112, 116-111 et 115-111), 345 contre 334, soit 11 points de différence en présence du Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI.

Horsaison  / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x