Congo Sport

RDC-SPORTS: « MBAYO UN SPORTIF DES PIEDS JUSQU’À LA TÊTE » A. OUATTARA

Sa nomination en tant que Ministre des Sports et Loisirs en République Démocratique du Congo continue à susciter des réactions positives dans le chef de plusieurs personnes qui le connaissent.

A partir du Maroc où il réside depuis juillet 2019, l’ancien entraîneur de l’Association Sportive VITA CLUB Aboubacar Ouattara, actuellement en tête de l’Association Sportive de Salé club de deuxième division marocaine n’a pas manqué l’occasion lui offerte par la presse kinoise lors des derniers Jeux Africains pour parler de Marcel Amos MBAYO KITENGE dans ses nouvelles fonctions de Ministre des Sports et Loisirs du premier Gouvernement du Président Félix-Antoine TSHISEKEDI.

« Un sportif des pieds jusqu’à la tête et de grande qualité. Justement quelqu’un qui a géré le Comité Général des supporteurs de DCMP, il a été là au moment où le DCMP n’avait personne; Il a apporté beaucoup de choses à ce Club.

Quelqu’un qui a géré les équipes nationales dans ses fonctions de financier au Ministère des Sports, il est depuis longtemps à la tête du Comité Olympique Congolais. C’est un sportif qui a participé même à l’élaboration de la loi sportive et je crois que étant là, on n’a pas beaucoup de conseils à lui prodiguer, c’est d’appliquer ou de révolutionner ce qu’il a critiqué quand il n’était pas à la barre, c’est ce que j’attends de lui. »

Je sais qu’il va le faire, il va essayer

Quant à ceux qui pensent que l’avènement du Président du Comité Olympique Congolais à la tête du Ministère des Sports est une solution aux problèmes d’infrastructures que connaît la RD Congo, Ouattara estime que cela dénote de la politique nationale et non seulement du Ministère des Sports.

« Maintenant, créer les infrastructures dans un pays n’est pas du fait du Ministère des Sports, c’est une politique nationale qui incombe au Gouvernement central, qui va déléguer peut-être comme ça se fait au Maroc, aux Gouvernements provinciaux de créer des infrastructures de base. »

Aboubacar Ouattara pense que la gestion est ce mal qui nuit au bon fonctionnement des institutions en RD Congo et l’homme congolais serait à la base de ce problème.

« Je ne fais pas de comparaison, le système de gestion des sports au Congo pose problème dans son ensemble pour ne pas dire dans l’ensemble même de la vie congolaise. Vous avez un appareil judiciaire qui dépasse l’organisation qui est au-dessus de certains pays, mais c’est dans l’application peut-être  que ça fait un problème.

Aujourd’hui les sports, si on veut, chaque province doit créer ses infrastructures pour tirer la base qui serait grande et en montant à l’élite, on trille. Mais si on laisse comme ça et que l’on a que deux ou trois terrains valables et les autres, ils font quoi?

Vita s’entraîne dans son complexe, Mazembe s’entraîne, Lupopo est-ce qu’il en a ainsi que DCMP ainsi de suite.

C’est ça le problème, ce n’est pas le Ministère, ça c’est le Gouvernement lui-même dans son ensemble de faire une politique.

Dans le temps, le Congo dominait tous les sports en Afrique et nous la Côte d’Ivoire on a pris TSHIMPUMPU WA TSHIMPUMPU on lui a dit: «Dis comment vous faites au Zaïre pour que nous puissions faire la même chose? » Du reste on a copié, c’est tout.

Pourquoi on vous a copié et maintenant vous vous copiez les autres, ce qu’il y a un problème d’hommes. »

Il est donc temps qu’un changement soit de mise et que le nouveau Ministre des Sports et Loisirs y insuffle une nouvelle dynamique telle que le veut le Président de la RD Congo et de surcroît la population congolaise.

Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x