Avec un bon nombre de jeunes tennismen ambitieux et désireux intégrer et accroître leur point au niveau du ranking de la Fédération Internationale de Tennis (ITF), à travers la participation aux différentes compétitions, la Fédération Congolaise de Tennis est loin de voir les choses de la même façon.

A part la dernière participation au Championnat d’Afrique Centrale de Tennis à Brazzaville en 2018, avec notamment des performances remarquables des jeunes congolais, la RD Congo na presté à aucune autre compétition.

Que des absences!

Conviés à prendre part à un circuit des jeunes au Togo, les jeunes de la RD Congo n’y sont pas allés. Il en est de même qu’au circuit mondial d’Accra organisé du 1er au 6 avril, les tennismen de la RD Congo ne se sont pas pointés et pourtant sur place le besoin d’affronter les congolais était plus que manifeste.

Constat fait, 2019, aucune participation de la RD Congo sur la scène continentale alors que nous sommes déjà au mois d’avril avec comme conséquences, pas de points.

D’après les informations reçues des sources sûres, la Fecodelat traverse une crise qui ne dit pas son nom. Les violons sont loin de s’accorder entre certains membres et le Président de cette fédération qui est déjà fin mandat depuis le mois de mars dernier.

Le Comité sortant n’est pas prêt à tenir une Assemblée générale extraordinaire et élective jusqu’à la fin de la saison sportive qui est prévue au mois de novembre a déclaré le Secrétaire Général de cette fédération à travers une correspondance adressée aux sociétaires.

Horsaison / Or Saison