Congo Sport

RENAISSANCE DU CONGO : ROGER NSINGI TIENT À L’UNITÉ DES BANA FIBO

Secouée par un vent qui peine à trouver une issue depuis quelque temps et ce, malgré la démission de Pascal Mukuna qui n’en donne pas l’air.

Renaissance du Congo est appelée à se remettre de ce vent et répartir de plus bel mais dans le respect des règles et des statuts du club. Tel est le voeu de Roger Nsingi, l’un des cofondateurs de ce club. Mais seulement constate -t-il que pour des intérêts égoïstes, une personne s’est lancée dans une campagne de diabolisation de tout celui qui a participé à la création de l’équipe pour demeurer le seul saint à bord.

Roger Nsingi a ainsi dressé un tableau sombre de la gestion de Pascal Mukuna qui, selon lui n’aide pas le club à avancer.

Il est donc temps que tous ceux qui se disent du club se mettent ensemble pour une « union sacrée » des Bana Fibo pour la refondation de leur équipe.

Que toutes les tendances se mettent ensemble et au cours d’une Assemblée élective, désigner les dirigeants qu’il faut pour leur équipe. Un Conseil d’Administration avec des personnes responsables pour la stabilité et la durabilité dans la gestion du club.

« Il n’y aura pas de Maître Taurau dans Renaissance  » comme le prétend Mukuna a lâché Roger Nsingi.  » étant donné que nous avons mis la machine en marche, je ne crois pas que Mukuna pourra garder encore cette équipe. L’équipe n’appartient pas à Mukuna, c’est votre équipe. Nous nous sommes seulement des cofondateurs mais l’équipe appartient aux supporteurs  » estime Roger Nsingi qui renchérit « c’est un frère, il a montré ses limites. Il doit partir. »

« Le club a traversé ce moment simplement parce qu’il y en a de ceux qui sont venus chercher l’argent au sein du club » confie Nsingi. Cette fois « quelqu’un qui veut être Président de l’équipe, il faut qu’il vienne avec des moyens. »

Le besoin en termes d’argent est plus que visible pour ainsi suppléer aux différentes charges du club.

Notons par ailleurs que jusque-là, seule Marie-Claire Kengo, fille de l’homme politique congolais et ancien Président du sénat Kengo wa Dondo, a manifesté la volonté de prendre les commandes de Renaissance du Congo.

HorSaison/OrSaison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x