D’accord avec chaque ministre à son arrivée puis méconnaissable pendant le parcours avant de totalement changer et contredire ses propres affirmations après le départ de tous ces ministres qui ont travaillé avec lui, Barthélémy OKITO n’occupera plus les fonctions de Secrétaire Général aux Sports.

Alors que ses aspirations l’envoyaient et l’entrevoyaient au poste de Ministre des Sports, l’Eternel responsable de l’Administration des Sports cède son fauteuil à Georges KOSHI, Président de la Fédération Congolaise de Law Tennis et ancien Secrétaire Général au Ministère de Développement Rural.

Nommé par l’ordonnance présidentielle n°102/2002 et appliquée le 27 Août 2009 par l’arrêté  ministériel n°125/2009, Barthélémy OKITO aura été l’une des pièces de l’Administration des sports malencontreusement en désaccord avec plusieurs fédérations. La dernière en date est son arrestation dans le dossier des millions des Léopards avec certains membres de la FECOFA.

Partant des travaux initiés sans connaître une fin escomptée dont la réhabilitation du Stade des Martyrs en 2013, la construction des stades municipaux ; l’homme s’en va en laissant derrière d’autres travaux au même Stade des Martyrs dont son équipe et lui connaissent les contours.

Après 10 ans de service, le Secrétaire Général OKITO qui toutefois n’a pas eu la tâche facile non plus laisse derrière lui un autre projet inachevé, l’application de la loi n°11/023 du 24 Décembre 2011 portant principes fondamentaux relatifs à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives en République Démocratique du Congo.

On retiendra que sa dernière sortie entant que Secrétaire Général aux Sports est intervenue le 22 Avril 2020. L’homme revenait sur le flou entretenu au sujet de l’enveloppe réservée par le Gouvernement central pour les travaux du Stade où il affirmait que «  le Gouvernement a dit que l’on va donner de l’argent petit à petit pour que l’on ne puisse pas fermer le Stade par la CAF. Nous avons consulté les experts et ils nous ont dit qu’avec 200.000$, on pouvait déjà pouvoir remplacer l’aire de jeu ; à cela si on ajoutait un 100.000$, on pouvait moderniser les vestiaires, la lumière et remplir les chaises … Le Gouvernement a commencé à libérer les moyens, ce n’est pas 13.000$ mais le montant exact, je ne le connais pas la part qui est déjà sortie… Mais le tout ça donnait 350.000$ ».

Par moment, il savait mettre de l’eau dans le vin du Sport RD Congolais pour son avancement et parfois taire plusieurs malversations.

Barthélémy OKITO, le sapeur-pompier ou l’homme des solutions ?

Dans la plupart des cas alors que la machine sportive dans X ou Y domaine bloquait, il se pointait pour présenter ses pistes de solutions qui ont permis de sortir d’une crise bien que pas reconnues à leur juste valeur.

Le commun des congolais ne le saura pas mais ceux qui vivent avec les faiseurs de spectacles le savent, la proposition IBENGE à la tête des Léopards est l’œuvre de Barthélémy. Alors que le Gouvernement MATATA n’avait disposé que 18.000$ pour le Sélectionneur Principal des Léopards, aucun expatrié ne pouvait accepter cette enveloppe, d’où l’option d’un entraîneur local, Florent IBENGE, bien que Français, a été proposé suite aux résultats réalisés avec V. CLUB en Ligue des Champions. Une année plus tard, la proposition OKITO a produit le fruit à la CAN (3ème en 2015) et deux ans après au CHAN (Médaille d’OR CHAN 2016).

Au cours de la même année (2016), il sauva d’un naufrage sans précédent la FENACOJU lors de l’AGEE qui porta à sa tête Dominique MAKOBO en le départageant avec ABIBO. Les Etats Généraux des Sports en 2008 porte aussi sa marque bien que sa demande de les revoir 10 ans après n’a pas été entendue. Il ferme la porte du Secrétariat Général aux Sports tout en ouvrant une autre …

Et si KOSHI …

Déjà membre du mouvement sportif puisque Secrétaire Général de la FECODELAT, 1er Vice-Président et maintenant Président de la même Fédération, Georges KOSHI quitte le Développement Rural mais il lui faudra cette fois développer le sport sur l’arrêté ministériel n°009/MIN.FP/YEB/2020 du 16 Avril 2020.

La grande attente, les travaux déjà lancés au Stade des Martyrs où se trouve son bureau. Une pression qui pèse déjà sur lui et ouvre grand les yeux des observateurs qui n’attendent que les preuves soient mises au-devant de la scène par cette personne qui prône souvent le renouveau. Si cela est l’une des preuves palpables, l’autre est plus administrative est soft ; c’est les RGS qui à ces jours sont un frein au développement du domaine dans lequel il œuvre. Secrétaire Général pas qu’au football mais toutes les disciplines, Amos MBAYO peut-il se frotter les mains ?

Travailleur et discret aux fonctions de Secrétaire Général au Développement Rural ; aux Sports, les méthodes KOSHI sont bien attendu pour imprimer une nouvelle dynamique. N’oublies pas de mettre en place les mesures d’accompagnement de la loi n°11/023 du 24 Décembre 2011 laissée sans suite.

Les 4èmes Jeux Congolais en suspens, KOSHI saura-t-il faire autrement ?

Horsaison/Or Saison

0 0 voter
Évaluation de l'article