Un seul point était inscrit à l’ordre du jour au cours de l’Assemblée Générale Extraordinaire du Comité Olympique Congolais tenue le samedi 2 Novembre 2019 à Béatrice Hôtel, il sagit de l »Examen et adoption du rapport de la commission et décision finale du cas Herman MBONYO ».

Il a été décidé à l’unanimité au terme de cette Assemblée Générale Extraordinaire et à main levée la radiation de Monsieur Herman MBONYO du Comité Olympique Congolais lui qui jusque-là occupait la fonction de Secrétaire Général.

Une décision qui n’a souffert d’aucune contestation vu les griefs portés à sa charge.

Il lui est reproché notamment :

  • Refus délibéré de travailler avec le Président du COC;
    Absence des rapports pour les missions effectuées;
  • Avoir fait un rapport à la Présidence de la République, Rapport tendant à vilipender le Comité exécutif;
  • Absence chronique et diffamation sur le Comité exécutif;
    Bref, violation des statuts du Comité Olympique Congolais.

Au vu de tous ces griefs retenus à sa charge, la Commission ad hoc a proposé sa radiation comme membre du Comité Olympique Congolais.

Une radiation qui peut s’étendre

Les faits tels que présentés ont retenu l’attention de l’Assemblée qui, en voyant l’intention de nuire au mouvement sportif congolais, propose l’extension de cette sanction sur l’ensemble du mouvement sportif.

Néanmoins, cela n’étant pas du ressort du Comité Olympique tel que le stipulent leurs statuts, le Comité Olympique Congolais compte saisir le Ministre des Sports qui a le dernier mot sur l’approbation ou non la proposition du Comité Olympique Congolais d’étendre la décision de radiation du Secrétaire Général du COC sur l’ensemble du mouvement sportif, puisque jusqu’à preuve du contraire Herman MBONYO est et reste dans ses fonctions au niveau de sa Fédération a confirmé MWANAMBUTA, membre de la Commission ad hoc.

« Une sanction au sein du Comité Olympique, ça reste au niveau du Comité Olympique. La seule personne qui peut étendre une décision à une autre fédération, c’est le Ministre des Sports.

Il est radié au niveau du Comité Olympique. D’après nos textes, il est radié au niveau du Comité Olympique, mais il est Président de sa Fédération.

Si cette mesure doit être étendue vu les préjudices causés au mouvement sportif, c’est au Comité Olympique de saisir le Ministre des Sports, seul le Ministre peut décider de l’extension d’une mesure au sein de toutes les fédérations. »

MBAYO doit décider

Le désormais Ancien Secrétaire Général du Comité Olympique Congolais et Président de la Fédération Congolaise de Rugby voit la dernière décision au sujet de sa radiation du mouvement sportif être l’appanage de l’actuel Ministre des Sports et Loisirs Amos MBAYO, Président du Comité Olympique Congolais avec qui, il a refusé de collaborer.

Et, c’est lui qui a le dernier mot dans cette affaire dont l’issue met en attente à la fois, le mouvement sportif congolais et le Comité International Olympique qui avait déjà pris acte de la suspension par le Comité Olympique Congolais de Herman MBONYO à son poste de Secrétaire Général.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article