Dans sa politique de redynamiser le secteur qui est le sien et ce, après avoir planté le décor avec son programme de 100 jours, le Ministre des Sports et Loisirs Marcel Amos MBAYO a signé un arrêté nommant les animateurs des cinq axes de son programme.

Le samedi 9 Novembre 2019 dans la Salle Showbuzz, les différents animateurs des commissions ont été officiellement investis d’une mission dans chaque secteur et c’est le Directeur de Cabinet du Ministre des Sports qui a présidé cette réunion de prise de contact et des directives sur le travail attendu des commissions.

Le Directeur de Cabinet a répondu aux différentes préoccupations liées aux dispositions pratiques et ce, en présence du Secrétaire Général aux Sports Barthélemy OKITO.

«Le 21 Octobre 2019, le Ministre des Sports, le Pasteur Amos MBAYO KITENGE avait fait un discours programme où il a développé sa politique de 100 jours détaillée en 5 axes.

Aujourd’hui, c’était de mettre en place le programme de 100 jours et de désigner les animateurs des différentes commissions chargés d’exécuter les différentes promesses du Ministre.

Administration: Nous avons placé le Conseiller Administratif GALEKWA pour suivre toutes les promesses et les réaliser, aider son Excellence Monsieur le Ministre à réaliser ses promesses dans le secteur de l’administration;

Infrastructures : Nous mettons en place une commission où on a désigné certains collaborateurs du Ministre et les membres du Secrétariat Général aux Sports et certains experts que nous avons désigné pour aider Monsieur le Ministre à réaliser toutes les promesses faites;

Loisirs: Le Ministère n’est pas que Ministère des Sports, il est aussi Ministère des Loisirs. Et dans ce secteur de loisirs, les textes sont vieux, inappliqués et inappropriés. C’est comme ça que le Ministre avait pris l’engagement d’élaborer des textes, de proposer au Gouvernement un avant-projet de loi sur les loisirs;

Diplomatie et coopération internationale: Le sport congolais ne doit pas vivre en autarcie, seulement dans les frontières nationales non, il faut prendre des contacts avec les pays amis. Son Excellence a pris contact avec l’Ambassadeur de l’Egypte et sur sa table se trouve déjà un protocole d’accord, un partenariat à signer avec l’Egypte;

Mouvement sportif : Il y a beaucoup d’activités au sein du mouvement sportif, il y a la loi sportive qui est beaucoup critiquée par les uns et soutenue par les autres, il faut qu’on se retrouve dans un cadre pour analyser quelles sont les faiblesses de la loi actuellement. Il y a des violences dans nos stades, qu’est-ce qu’il faut faire. Il y a des structures d’appui au mouvement sportif qu’il faut mettre en place, il y a l’Institut National des Sports, il y a des corps des inspecteurs des loisirs qu’il faut former.

Le Ministre a fait plusieurs promesses, ses collaborateurs vont l’accompagner dans la réalisation de ses promesses pour que ça ne restent pas de lettre morte. »

S’agissant du temps de l’exécution de ce programme de 100 jours, le Coordonnateur principal n’est pas allé par quatre chemins pour bien expliciter l’esprit de la communication du Ministre le jour du lancement de son programme.

« Le Ministre dans son discours était suffisamment clair qu’il ne va pas tout faire dans les 100 jours, il va booster et réveiller certains projets dont certains seront réalisés dans les 100 jours, d’autres au-delà. »

Pour que toute cette bonne volonté soit réalisée, les moyens doivent naturellement être disponibles, Charles KUSESUKA est resté confiant sur la question liée au financement.

« Le Chef de l’Etat dans le secteur des sports a promis au peuple congolais l’érection d’un Palais des Sports, donc la volonté politique y est.

Je prends le Premier Ministre dans son discours à l’Assemblée Nationale est longuement revenu sur les sports, en disant que c’est le maillon du développement de notre pays.

La mise en place de ces commissions prouve à suffisance qu’il y a une nette volonté au niveau du Ministère des Sports de faire autrement les choses et surtout de bien le faire pour le bien-être de la pratique du sport sur l’ensemble du territoire de la RD Congo.

Toutes ces commissions ont la mission d’accompagner le Ministre des Sports à la réussite de son programme de 100 jours.

HorSaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article