Inachevé et abandonné, le Stade Municipal de Bandalungwa théoriquement doté de la plus belle infrastructure de 4 stades municipaux de la Ville de Kinshasa est entrain de moisir. Si les trois autres sont achevés ou presque, celui de Bandalungwa la nature qui a horreur du vide s’y est déjà investi avec une verdure démontrant à suffisance l’absence d’une volonté active capable de doter ce coin d’une infrastructure de haute gamme.

Ils sont passés par là

Comme pour relancer  la poursuite des travaux de construction dans ce chantier dont l’arrêt des travaux n’a jamais été clairement expliqué,  le Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa, le Bourgmestre de la commune de Bandalungwa, le Président de la LIFKIN et le Directeur Général ai du BCCO, tous  accompagnaient le Ministre d’Etat, Ministre ai des Sports et Loisirs dans sa tournée d’inspection des stades municipaux, question pour lui de se rendre compte des réalités trouvées sur terrain et faire rapport à qui de droit.

«Je suis venu pour constater et me rendre compte de la réalité de toutes ces infrastructures et faire rapport à qui de droit »

Tout y est mais inachevé

A en croire les explications du Directeur Général ai du BCCO, les travaux gros œuvre dans ce stade sont finis que ça soit dans la partie football que celle réservée à la construction d’une salle couverte. Ce stade municipal revêt un caractère omnisport, les travaux tels que exécutés déjà si financement y a ça mettra pas longtemps pour son achèvement. Ce qui veut donc dire que la finition est la prochaine étape.

– Structure du terrain déjà en place avec possibilité de la pelouse naturelle ou synthétique.

– La mise en forme du stadium, de la tribune et du gradin est déjà effective.

 » Il y aura plus des travaux au niveau de la salle couverte, toutes les études sont terminées, il ne reste plus que l’exécution » a confirmé à la presse le DG ai du BCCO.

Le Président de la Ligue de Football de Kinshasa, Désiré BONINA, a salué l’initiative du Ministre tout en  espérant que les choses vont aller vite surtout avec  le Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa. Il dit également faire un plaidoyer pour la réhabilitation du Stade Cardinal Malula.

Le Coordonnateur Technique National du projet de construction des stades municipaux (Barthélémy OKITO), faisant l’éloge de ce que devra être ce stade une fois fini, estime qu’il faut environ 5 à 6 millions de dollars pour totalement  achever  cette construction.

Le Stade Municipal de Bandalungwa est avant tout une affaire des habitants de ce coin quoiqu’étant une affaire nationale. Voilà qui justifie l’implication du Bourgmestre de cette commune et bien entendu les élus de cette commune, notamment le Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa Godé MPOY qui souhaite que  les travaux reprennent pour une fin d’ici la fin de l’année.

Pourvu que cette visite sur ce site ne soit pas du show politique puisque ce spectacle là, c’est du déjà vu.

Jean Santos, la pelouse pose problème.

Bien avant la cloture de la visite du Stade Municipal de Bandalungwa, l’avant dernier stade à être visité c’était celui de Delvaux. Sur place, le constat est tel qu’il faut réhabiliter l’aire de jeu et la pelouse synthétique passe pour la solution indispensable à longue durée d’exploitation.

En attendant d’en arriver à la pelouse synthétique, le mieux serait déjà de se débarrasser de la pelouse naturelle encore sur place puisque la FIFA autorise qu’on joue sur un terrain en terre bien présenté que sur de la pelouse telle que celle de ce stade.

Le stade de MATETE a été la deuxième étape de cette visite  qui a commencé à BARUMBU.

Bonga Bonga veut la lumière

Belle présentation de l’aire de jeu avec pelouse naturelle qui a d’ailleurs pris de la hauteur qu’il faut couper et égaliser pour la bonne pratique du football. Ici, il ne se pose donc pas un problème de pelouse, maintenance  assurée.

Le souhait au Stade Municipal de BARUMBU est de permettre que cette infrastructure connaisse double vacation, jour et nuit. Toutes les dispositions sont déjà prises avec notamment un groupe électrogène industriel pour pallier aux problèmes d’électricité récurrent  à travers la Ville de Kinshasa.

Horsaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating