Après son succès à l’Open de BEIRUT, conséquence d’une nette domination sur ses adversaires dans sa catégorie de moins de 74 Kg, Arnold NKOY a mis en clair son objectif, celui d’obtenir une qualification pour les prochains Jeux Olympiques.

Dans un enregistrement vidéo, sur demande de horsaison.cd à l’entraîneur Edgard MAYAMBA, le médaillé d’or de l’Open de Beirut n’a pas caché ce qu’a été sa déception après les Jeux Africains.

« Après les Jeux Africains, je suis allé au Liban pour participer à l’Open de Beirut. Vu les difficultés que j’ai rencontrées aux Jeux Africains, je n’étais pas seul, nous étions nombreux à la quête des points et j’étais déterminé à remporter les 40 points qui étaient en jeu. Je les ai raté, maintenant je suis en train de les rattraper avec d’autres compétitions.

Je n’avais pas baissé les bras, j’avais toujours gardé espoir et à Beirut, j’ai remporté la médaille d’or, je ne me fatigue pas, je continue toujours de bosser pour les qualificatifs des Jeux Olympiques de Japon. »

Arnold NKOY sera revanchard

Privé de 40 points aux Jeux Africains, alors que cela était plus qu’un objectif pour lui, le congolais digère à peine ce qui peut être qualifié de contre-performance et voudrait bien prendre sa revanche s’il croisait sur son chemin le tunisien qui l’a sorti en quart de finale.

« J’avais la rage même pour le Maroc, j’étais déterminé à remporter la médaille d’or au Maroc, il y a eu le facteur chance qui n’a pas joué en ma faveur et l’adversaire était aussi très élancé que moi. A notre prochaine rencontre, je pense que le facteur chance sera de mon côté et je vais le battre.

Malgré que ça n’a pas été au Maroc, je n’avais pas baissé les bras, j’ai continué à travailler pour que cela aboutisse à ce résultat. »

Déjà avec le cumul des points de janvier jusqu’au mois d’août, Arnold NKOY a remonté de 11 places au ranking dans sa catégorie de moins de 74 Kg et l’Open de BEIRUT lui ajoute 10 autres points, ce qui veut dire qu’il va nettement améliorer son ranking. Une façon certainement de le rapprocher davantage de son objectif qui est les Jeux Olympiques Japon 2020.

Mais en attendant, il y a des points à chercher dans d’autres compétitions.

« En attendant les JO, il y a les qualifications au Grand Slam qu’il faut jouer et une fois que j’obtiens cette qualification, je serai d’office confirmé pour les Jeux Olympiques.

Je reviens à Kinshasa pour continuer de travailler en marge du Grand Slam et du tournoi international de Paris. »

Vu leur importance, ces deux compétitions s’avèrent donc indispensables pour permettre à NKOY d’accroître ses chances de qualification aux Jeux Olympiques.

Cette situation exige un accompagnement de taille de la part du Gouvernement congolais à travers le Ministère des Sports et Loisirs qui depuis peu est dirigé par Amos MBAYO, Président du Comité Olympique Congolais, qui connait mieux ce que représenterait une qualification, d’ailleurs Arnold a saisi l’occasion pour lui adresser ces quelques mots.

« Papa Amos, lui-même connait ce que représente le Taekwondo et en plus, il est sportif. Nous sommes très contents de sa nomination puisque c’est un connaisseur, je pense qu’il va travailler pour l’amélioration de la pratique du sport. »

Horsaison / Or Saison