A Kinshasa, ils sont plus de 8 pays à avoir effectué le déplacement de la RD Congo pour prendre part à ce circuit mondial des cadets, juniors et hopes de tennis de table qu’accueille le Pullman Hotel de Kinshasa.

Au total 10 des 12 nations participantes ont foulé le sol congolais dont le Congo Brazzaville et l’Ile Maurice; l’Arabie Saoudite, elle, s’est abstenue en raison du covid-19, soit le coronavirus.

Forte de par le fait d’être pays organisateur, la République Démocratique du Congo dit s’employer pour des places au ranking de la Fédération Internationale car  » la RDC aujourd’hui a placé 34 athlètes, toutes catégories confondues sur les 1000 sur la scène internationale. Et ces genres des compétitions comptent énormément ; plus vous avez des victoires plus vous occupez des bonnes places au classement. Nous avons aligné 54 athlètes dans cette édition, Kinshasa 2020, si tous peuvent avoir des médailles et progresser, en tant que pays organisateur, ça sera une bonne chose. Car nous allons également accentuer la voix du Congo sur la scène mondiale » a dit le Président de la Fédération Congolaise de Tennis de Table et Directeur du CM Kinshasa 2020 Saint Matthieu MWANA MBUTA. Une des performances à réaliser en vue d’en atteindre une autre, la plus attendue.

La médaille olympique, objectif 2028

Depuis sa première participation aux Jeux Olympiques en 1984, le Zaïre de l’époque et RD Congo d’aujourd’hui court toujours derrière une médaille olympique. Un cap que plusieurs ont voulu atteindre mais sans succès puisque ne sachant pas en premier lieu comment se qualifier de droit.

Le tennis de table congolais compte, après le taekwondo en 2016 et la Boxe en 2020, s’adjuger une place des droits aux Jeux Olympiques non pas pour un aller-retour simple mais une participation qualitative, la médaille olympique à ramener au pays puisque  » la RDC dans cette catégorie a les meilleurs athlètes et aujourd’hui nous sommes 4ème en Afrique. Nous avons représenté l’Afrique au championnat du monde l’année passée.

Le Comité olympique a dit que d’ici 2028, il faut remonter une première médaille pour la RD Congo. Et cela passe par la relève. Et, nous parviendrons à le faire que si nous préparons les jeunes aujourd’hui car les seniors sont en train de partir; ils sont entre 20 et 30 ans et dans 10 ans, ils ne seront pas là « .

Sur terrain, la RD Congo a réalisé un bon début avec ses athlètes phares dont Lyly et MBONGIA.

Horsaison/Or Saison

0 0 voter
Évaluation de l'article