Assurer la maîtrise de la pratique du tennis de table dès le bas âge reste l’une des priorités de la Fédération Internationale de Tennis de Table, ce qui a justifié la tenue pendant cinq jours à Kinshasa  du camps d’entraînement  hopes et cadets d’Afrique centrale.

Le Gabon, le Burundi et le Congo Brazzaville se sont joints à la Fédération Congolaise de Tennis de Table sous la supervision du tunisien  Abid Hechmi, délégué de la Fédération Internationale pour la mise à jour des techniques de base.

Avec deux vacations avant et après-midi, les jeunes pongistes de quatre pays d’Afrique centrale se sont également soumis à la perfection de la santé physique, gage de l’efficacité devant la table.

Les cadres techniques aussi étaient à l’école pour une nette amélioration de la gestion et de l’évolution de la technique des enfants.

D’ailleurs à la veille de la clôture, tous se sont retrouvés autour de l’expert de l’ITTF pour évaluer leur travail et faire des observations sur différentes leçons telles que dispensées. Il a été question d’évaluer les systèmes de jeu des pongistes et travailler sur leurs points faibles et forts.

Le mental

Bon ou mauvais, expert ou débutant tous sont appelés à avoir un moral fort lors des competitions puisqu’un match n’est jamais fini, quel que soit l’écart, tant qu’aucun des adversaires n’a atteint le score exigé dans la compétition.

Il est donc une obligation pour les pongistes de ne pas accuser le coup d’avoir perdu avant la fin, notion rappelée aux cadres techniques par l’expert de l’ITTF au cours de la dernière évaluation puisque ce dimanche leurs pongistes seront à l’épreuve de faire valoir les notions apprises.

Horsaison / Or Saison

0 0 vote
Article Rating