Les éditions de la Ligue des Champions de la CAF se succèdent et se ressemblent pour le Tout Puissant Mazembe qui vient d’être éliminé en demi-finale par l’Espérance Sportive de Tunis comme en 2012.

Battus lors de la demi-finale aller le 27 avril dernier à Tunis sur le score d’un but à zéro par les tenants du titre tunisiens, les Corbeaux étaient attendus au tournant au match retour où ils devaient s’imposer avec un écart d’au moins deux buts pour retrouver la finale de la plus prestigieuse des compétitions interclubs de la CAF, quatre ans après leur dernière finale remportée en 2015.

Un rêve qui ne s’est pas réalisé pour les hommes de Pamphile Mihaho qui n’ont su faire mieux qu’un triste nul blanc ce samedi 4 mai dans leur antre de Kamalondo face aux Espérantistes venus clairement défendre leur but d’avance inscrit au match aller.

Un manque de réalisme criant qui coûte la disqualification aux Corbeaux

Que des occasions manquées côté Corbeaux; alors qu’ils avaient besoin d’inscrire au moins un but pour rester en vie dans ce match, les congolais, dominateurs dans le jeu durant quasiment toute la rencontre,  ont manqué toutes les occasions qu’ils se sont procurées. Ni Meschack Elia, ni Ben Malango ou encore Jackson Muleka n’a su tromper la vigilance de Ben Cheriffia, le gardien tunisien qui a été sur la trajectoire de toutes les tentatives des joueurs congolais. Chaque fois que Ben Cheriffia a été battu, les Corbeaux ont brillé par une inefficacité remarquable à l’image du centre-tir de Rainfor Kalaba, peu après l’heure de jeu, que Ben Malango, entré en jeu quelques minutes avant, n’a su dévier dans le but tunisien.

Ben Malango, encore lui, a vu son retourné acrobatique être arrêté par Ben Cheriffia à 15 minutes du terme.

Un mythe plus que jamais réel

Dans l’histoire des confrontations entre ces deux équipes en phase à elimination directe, seule l’équipe qui gagne à domicile, soit s’adjuge le titre, soit obtient sa qualification en tenant en échec l’autre chez elle.

En 2010, le Tout Puissant Mazembe avait remporté le titre en étrillant  l’Espérance à Lubumbashi sur le score de 5 buts à 0 avant d’aller l’accrocher au match retour à Tunis sur le score d’un but partout.

En 2012, ce sont les tunisiens qui se sont qualifiés pour le finale en remportant le match retour à Tunis par un but à zero ce, après avoir tenu en échec Mazembe à Lubumbashi, au match aller, sur le score de zéro but partout. Et cette saison, le club tunisien a obtenu sa qualification pour la finale en remportant une fois de plus son match à domicile sur le score d’un but à zéro avant d’accorder Mazembe à Lubumbashi sur le score de zéro but partout, confirmant ce mythe qui existe entre ces deux équipes depuis 2012.

Les Corbeaux de Mazembe devront encore patienter pour retrouver le toit continental, dans l’espoir de ne pas croiser, une nouvelle fois, l’Espérance de Tunis en demi-finale.

J. Masiala