Congo Sport

VOLLEY – BALL / MONDIAL ( U19) 2019 : LA FEVOCO A LA QUÊTE DES LÉOPARDS EUROPÉENS

«  Nous avons eu la chance de communiquer avec un Congolais qui a joué au Volley et qui réside présentement en France. Nous avons discuté avec lui  pour voir la possibilité de faire sortir certains athlètes qui ont du talent qui évoluent à l’étranger en vue qu’ils intègrent l’équipe nationale pour que par après qu’on puisse avoir une bonne ossature. Il m’a fait comprendre qu’il était en contact avec les Congolais qui évoluent en France et en Belgique dans différentes catégories, et qu’il revenait maintenant à la fédération de pouvoir s’y rendre pour discuter avec eux. C’est la mission actuelle de la fédération ; l’optique est de présenter le Congo autrement de l’image conçue par les occidentaux de notre pays »  a déclaré Christian MATATA, Président de la FEVOCO.

A l’instar de la fédération Congolaise de football association et de la fédération de basket-ball du Congo, la fédération de volley Ball du Congo se lance, elle, aussi à la conquête des talents venus d’ailleurs. L’objectif poursuivi par la FEVOCO est simple, s’assurer des places de choix au rendez-vous Africain et mondial qui désormais sont pour la balle au filet de la RDC une habitude.

La première étape, c’est la coupe du monde de moins de 19 ans Dames Egypte 2019 dont la République Démocratique du Congo a décroché le ticket au Kenya, où les Léopards Dames ont fini à la dernière place du podium, soit la 3ème place après un match de demi-finale perdu de peu face au Rwanda.

Appel lancé, la première à répondre favorablement est la Franco-Congolaise Grâce- Christine ZENGA, joueuse de l’ASE  RIXHEIM en France.

Grâce  ZENGA, Jeune et championne

C’est de Kinshasa qu’elle tire ses racines, Grâce Christine ENGA ABALA a embrassé le volley Ball il y a à l’âge de 8 ans, 5 ans après son départ de sa ville natale. De la formation à l’intégration à l’équipe du centre, ABALA  s’est imposé une discipline pour faire d’elle la meilleure de son club ; glaner les médailles pour elle n’est qu’une consécration. La preuve, déjà 13 piges, elle est la meilleure au contre, distinction elle amasse une année plus tard toujours avec son club au tournoi d’Elite.

La Congolaise ne décourage car elle foncera sur un autre palier, inscrire le nom de son club au panthéon du Volley Ball des Jeunes en France, ASE RIXHEIM décroche le titre de champion de France (U17) en 2018, Grâce pose aussi ses  jalons, elle est meilleure Centrale  de la compétition, cap qu’elle avait atteint une année plus tôt au tournoi de Lyon.

Régulière depuis 2014, GCZA ne passe pas inaperçu aux yeux de recruteurs de l’équipe de France qui l’invite à rejoindre l’équipe de France.

De l’Equipe de France à celle de la RDC, juste un appel

La Convocation chez les Bluettes se fait au mois de novembre 2018, la native de Kinshasa et facilement adoptée, un numéro lui est attribué, c’est le dossard 14.

Un parcours qui n’aura duré quelques mois, puis que le 22 Février 2019, au siège de la fédération de Volley Ball du Congo, Grâce-Christine ZENGA ABALA décide d’aborder le maillot de la République Démocratique du Congo, avec des mots qui touche la sensibilité. Le Cœur de la cadette bat pour le Congo de ses parents : «  Je me suis toujours posé la question s’il y avait du Volley au Congo. J’ai reçu un appel du Président de la Fédération, après s’être entretenu avec mon Père, qui m’a motivé. J’étais contente aussi pour rencontrer mes sœurs Congolaises et j’ai décidé de jouer pour le Congo ».

Jouer pour la RDC, elle le sait, entraine la perte de quelques avantages financiers dont elle est bénéficiaire : «  si on oublie l’aspect financier, moi ça me fera plaisir de jouer le pour le Congo car c’est d’abord mon pays de cœur. Je tire mes origines ici et je serai fier de porter le maillot de l’équipe et apporter aussi cette petite touche occidentale ».

Cette touche occidentale est plus dans la manière de toucher la balle que dans le jeu. La manchette des locales (joueuses évoluant en RDC) n’a pas de puissance puisqu’elles n’accompagnent pas le ballon  dans son ascension alors que la dernière touche et le dernier mouvement sont là les ingrédients dans la détermination d’une attaque centrale, placée ou en diagonale.

HORSAISON / OR SAISON

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x