Ce n’est un secret pour personne en ce stade pour redouter le mérite de ces deux clubs camerounais, qui en ce jour ont mis à genoux les deux équipes de la RD Congo en finale de cette compétition sous-régionale.

Canon de N’djili, pas à la hauteur de FAP

La finale chez les Dames a vu le Volleyball Club Canon de N’djili face au FAP du Cameroun regorgeant des filles pétries d’expérience sur toutes les lignes, ce qui a fait que ces dernières profitant des insuffisances techniques, c’est entre autres linefficacité aux contres et réceptions de l’équipe de Canon pour gagner haut la main le match sans trembler par 3 sets à 0, soit 25-19, 25-22 et 25-18.

L’entraîneur principal de Canon de N’djili reconnait la suprématie de l’équipe camerounaise et surtout son expérience.

Onde Delva

« Mon équipe n’a pas du tout démérité dans la mesure où les filles étaient devant des expérimentées à la matière, car les camerounaises sont dans plus des compétitions que celles-ci bien que c’est la première qu’elles jouent à la zone.

Sinon, nous avons tiré des leçons et ce rendez-vous nous a fait du bien du fait que nous avons eu le temps d’observer nos athlètes et corriger ce qu’il faudrait corriger en prélude aussi de la coupe du Congo qui nous attend dans quelques jours. « 

MWANGAZA dans le doute n’a pas fait le poids devant FAP

La finale chez les Messieurs entre VC MWANGAZA de la RD Congo et FAP du Cameroun a débuté dans la timidité du côté de MWANGAZA du fait que les kinois n’avaient pas du répondant dès le coup d’envoi du match, ce qui justifie le score du premier set perdu mollement par 8 points contre 25 pour les camerounais.

L’expérience, c’est ça le maître mot que nous nous permettons d’utiliser pour les clubs congolais face à ceux du Cameroun.

Cette expérience camerounaise a plus joué et pesé dans la balance du côté congolais de MWANGAZA, quand bien même que l’équipe est revenue dans le match au cours du deuxième et le troisième sets (25-27 et 26-28) perdus à cause des petits déchets techniques des joueurs de MWANGAZA alors qu’ils étaient sur la bonne voie à un certain moment.

Les techniques de réception, contre et même le service mal exploité, ajouter à cela le passeur du jour qui n’était pas au point tout au long du match justifieraient également la déconfiture de l’équipe de MWANGAZA devant FAP du Cameroun.

Pour le coach de VC MWANGAZA, l’équipe de FAP avait étudié toutes les stratégies possibles pour gagner le match.

Swaleh OMARI

« Je suis reconnaissant pour mes joueurs pour tout, car ce n’était pas facile face à cette équipe de FAP pleine des joueurs bourrés d’expérience, mais malgré ça, nous n’avons pas baissé les bras si bien que dès l’entame on a perdu, et ce que j’avais dit à mes joueurs que, les camerounais débuteront le match en puissance afin de nous contraindre, alors ne vous laisser pas…. Vous avez vu au 2ème et 3ème sets comment les gars se sont battus, mais à cause tout simplement de l’expérience, nous avons perdu même le point d’un « set gagnant  » par mon joueur MUZITA alors que s’il avait de la maîtrise on allait prendre le 2ème set. »

Signalons que le Président de la Confédération Africaine de Volleyball,  » CAVB  » en sigle, Dr Amr Elwani est arrivé à Brazzaville ce samedi et a assisté même aux deux rencontres de la finale.

Une autre arrivée à Brazzaville toujours ce samedi est celle du Président de la Fédération de Volleyball du Congo Kinshasa en la personne de Christian MATATA, lui également a personnellement assisté aux deux finales au Gymnase Henri Helende de Brazzaville.

Horsaison / OrSaison

0 0 voter
Évaluation de l'article