Les filles de la RD Congo n’ont pas été laissées au repos malgré un dimanche de trêve. Elles ont été conviées à une séance d’entraînement, d’avant dernier match de la phase des groupes, un peu plus spécifique et bien entendu stratégique pour le sélectionneur Hammid ABDALAOUI.

Cette séance d’entraînement a eu lieu dans la salle où elles ont joué les trois précédentes rencontres, elle s’est passée dans des conditions et exigences peu habituelles de la part du staff technique.

Il a d’abord été question de travailler physiquement l’endurance des filles à travers quelques exercices physiques. Ensuite, elles étaient conviées à plus d’application sur la vitesse combinée à la précision de la passe. Enfin, arrive alors ce qui serait plus important lors de cette séance, la construction des phases des jeux, exercice devant certainement permettre aux filles d’imposer leur jeu à l’adversaire. Ce qui exige plus d’application surtout au niveau de la lecture du jeu et de la construction des phases d’attaque.

Les congolaises ont été conviées à un exercice de diversion une fois en phase d’attaque, question de perturber l’adversaire et en y mettant de la vitesse, le résultat est plus que satisfaisant.

Au cours de cette répétition des gammes, il a aussi été question d’assurer les arrières puisqu’il ne suffit pas d’aller en attaque sans préserver sa défense. Ce qui exige une forte vigilance et surtout une mobilité qui obligent d’être en mouvement et prêt à recevoir la balle.

Le tout s’est clôturé par l’exercice de service dans une très bonne ambiance.

Notons par ailleurs que NLEVO Bénie, la libero, un peu souffrante ne s’est pas entraînée.

Horsaison / Or Saison