Comme la plupart des jeunes, le football est la discipline sportive à la quelle l’on s’adonne naturellement.

LUYINDAMA est également passé par là, sans chaussures, volontaire, prenant part aux compétitions de son quartier. Déjà tout petit, sa taille imposante était un atout pour ses amis et coéquipiers au sein de Aigle de Kin et Cotracom qu’il va d’ailleurs quitter si tôt pour rejoindre une des grosses écuries du championnat national.

SOUS LES PROJECTEURS.

Le Daring, réputé pour faciliter l’éclosion de plusieurs jeunes joueurs congolais, LUYINDAMA à lui aussi tirer profit de cette réputation.
Puisque ramené sur la scène nationale par un certain TH au sein du DCMP, LIMBOMBE avec son physique imposant a réussi à se faire une place de choix dans ce club de la capitale dont les supporteurs se consollaient du départ dans l’axe de Ungenda ou encore Joël Kimwaki.
Le jeune joueur ne mettra pas longtemps chez les verts et blancs de Kinshasa, très vite il rejoint sanga balende pour notamment goutter à la scène africaine comme tout footballeur.

LE CHALLENGE AFRICAIN

Défenseur central, El mostro pour les intimes va marquer les esprits avec une facilité d’intégration sans précédant, pratiquement un fils adoptif de son nouveau président.
Difficile pour lui de passer inaperçu sur le terrain, puisque c’est lui qui va aux duels, il vient en appui aux attaquant avec un jeu de tête impressionnant.

Ayant fait ses preuves en championnat national, l’épreuve africaine va encore mieux vendre le talent de LUYINDAMA pourtant loin de faire l’unanimité, il sera décisif au stade père Raphaël en qualifiant avec un but de la tête les sangs et ors de mbuji-mayi en 1/8 de final bis de la coupe de la confédération.

LUYINDAMA attire la convoitise d’un géant africain. Un accord entre les anges et saints de mbuji-mayi et le TP Mazembe est vite trouvé, il rejoint le mythique club de la capitale cuprifere, Englebert.

LA PORTE DE SORTIE

Avec la réputation qu’il traîne, il est quasi impossible de refuser une offre venant du géant africain, le Tout Puissant MAZEMBE.

Il intègre facilement le groupe des corbeaux jusqu’à devenir titulaire inconstetable, relegant sur le banc l’expérimenté Joël Kimwaki.

Sur recommandation du président de Mazembe, LUYINDAMA sera utilisé comme avant centre, poste qu’il va bien occuper et assurer avec des buts tant en national que sur la scène continentale.

Adopté par les supporteurs de badianguena, il volera la vedette à mister Kim en froid avec ces derniers.

Il remporte la super coupe de la CAF et la coupe de la confédération puis le championnat national en si peu de temps, LIMBOMBE peut rêver mieux.
Mais il ne sera pas seul, avec deux de ses coéquipiers, BOPE et MERIKANI, MAZEMBE leur ouvre les portes de la Belgique.

UN PREMIER PAS EN EUROPE.

Concluant sera cet essaie, avec option d’achat les trois sont admis au Standard.

Comme par magie, LUYINDAMA sera le plus régulier de tous, titulaire incontesté, très apprécié, les médias belge vont à la découverte du colosse congolais, certains viendront à Kinshasa pour en savoir un peu plus sur cet international congolais.
Il hérite de plusieurs surnoms, notamment « boss » arranguer sur le terrain, voire même après le match en communion avec les supporteurs.
Dans le vestiaire, c’est encore lui qui amuse et qui chante avec ses coéquipiers, d’ailleurs ils feront une chanson en studio.
Comme tout joueur, Sa technique sur le terrain essuie quelques critiques, mais son apport se fait indispensable en duel, un contre un, au niveau de jeu de tête, des buts il en a inscrit plusieurs avec le Standard.
Le cas luyibdama est exceptionnel, pour la plupart des joueurs congolais ayant fait leur début en RDC, rare sont ceux dont les performances leur ont procurer un nouveau transfert.
DCMP, balende, à mazembe une ascension sans précédant et très remarquable.

Le joueur imprime la même dynamique , puisque qu’il vient de rejoindre pour près de 5M€ avec option d’achat le mythique club turque « Galatasaray »pour un nouveau défi dans sa carrière.
Pour ceux qui le connaissent, avec ce qu’il présente en terme de talent, de valeur physique et morale, la discipline et l’hygiène de vie restent deux atouts majeurs et efficaces qui l’accompagnent du jour au lendemain.
Les avertis l’attendent d’ailleurs en Angleterre où son impact physique sera réellement mis à l’épreuve.
En attendant, c’est à Galatasaray qu’il va devoir faire ses preuves et confirmer sa nette progression en y trouvant l’equibre d’avancer.
« La vie est comme une byciclette pour avancer il faut garder l’équilibre » a déclaré le nouveau joueur de Galatasaray sur sa page Facebook

Horsaison / Or Saison