Entourée d’une ombre de non tenue, la 6ème édition du tour cycliste international de la RDC a bel et bien vécu son lancement et a été dénommée « Tour de la Continuité ». A quelques heures du coup d’envoi, une équipe d’inspection effectue la descente sur terrain en vue de se rendre compte de l’effectivité de la tenue de la fête internationale qu’offre la RDC qui accueille pour l’actuelle édition 11 pays dont la France, le Rwanda, l’Angola et la Hollande.

Moanda donne le Ton

La province du Kongo-Central est à l’honneur. La ville de Moanda, au bord de l’Océan Atlantique, l’ancien lotissement européen offre une grande plage, voit les coureurs admirés la beauté de la nature RD Congolaise, une nature mosaïque enfuie au cœur de l’Afrique, en ce 28 juin est prête pour vivre le Go de la 1ère étape du Tour. Au total 14 équipes dont 3 du pays organisateur (la RDC) sont alignées pour une course en circuit fermé, longue de 21 kilomètres dont l’épreuve sera remportée par le rwandais Janvier HADI, qui a derrière lui son compatriote Bonaventure UWIZEYIMANA et l’angolais Gabriel DALA COLE. Ladite étape ne sera pas pris en compte lors du classement final, annonce le comité d’organisation du tour.

Boma et Matadi accueillent la 2ème étape

Place aux choses sérieuses, la 2ème étape sera prise en compte au classement général et les coureurs viennent pour occuper une place de choix. Long de 130 kilomètres, l’exercice est compris entre le bâtiment Administratif de la Mairie de Boma et la commune de Kinkanda sud à Matadi.

Un trio rwandais s’en accapare comme lors de la première étape, Jean-Bosco NSENGIMANA fini en tête du peloton, l’homme a franchi la ligne en solitaire et devient  le maillot jaune. Derrière lui, deux rwandais Gasore HATEGEKA et Bonaventure UWIZEYIMANA, le dernier cité qui s’est retrouvé sur le  podium lors de la première étape.

Le maillot du congolais le mieux classé est à cette phase la propriété Jimmy MUHINDO KIAVIRO de l’équipe de Goma Cyclism.

3ème étape, Matadi et Kimpese sous les projecteurs

Ne s’étant pas placés en bonne position lors des récentes étapes, les représentants du continent Européen répondent à la prochaine étape comme les favoris et les personnes à suivre. S’étalant entre Matadi et Kimpese, la 3ème étape est de 155 kilomètres, là congolais, rwandais, angola, sénégalais, tous les africains sont attendus au tournant pour s’imposer et maintenir la domination sur le vieux continent.

La lutte au podium est lancée par le Gouverneur Jacques MBADU NSITU à 11h40’ sur le pont Mpozo, heure de Matadi et c’était parti pour un combat de 3 heures avant de connaitre le vainqueur de l’étape. C’est un européen, un français, arrive en premier, Noël RICHET ROGER, qui s’est adjugé la première place en 3h7minutes 48 secondes.

Derrière lui, un africain se place entre deux européens, Abou SANOGO, l’ivoirien est 2ème en 3h 8 minutes et 53 secondes, soit à une seconde du Hollandais Bob WUBBEN, auteur d’un chrono 3h 8 minutes et 54 secondes.


Le meilleur congolais, lui, est 17ème au classement général, il s’agit de Dieu Merci MATONDO BEBEKA.

Cap vers le Sud, le Grand Katanga pour la 4ème étape

Pour la 4ème étape du Tour, le changement d’horizon est observé. Le cap est mis sur le sud de la RDC. Après un transbordement fait par avion via Lubumbashi ensuite par route pour la Province de Lualaba. Devant la tribune officielle de la ville de Kolwezi,  la Vice – Gouverneur Fifi MASUKA lance les hostilités, d’un tronçon long de 180 Km, reliant Kolwezi et Likasi.

Eloignés de la tête du classement, les africains reviendront à la charge et prendront le devant de la scène. Les congolais étant absents dans leur propre fête, les coureurs venus d’ailleurs raflent les points.

Mieux classés lors de la 1ère et 2ème étape, les rwandais sont présents au rendez-vous. Jean Bosco Nsengimina retrouve la première place comme lors de la 2ème étape en 4h 21 minutes 14 secondes. Avec lui sur le podium, le Burkinabé Bachirou Nikiema et Paul Dumont Gianni Mayele est le meilleur coureur congolais de l’épreuve,  il a su réaliser un bon chrono qui lui a valu la 10ème place.

Vainqueur de l’étape Matadi-Kimpese, le Français Noël Richet garde le maillot jaune en dépit de sa 9ème place occupée à l’étape de Likasi. L’Ivoirien Abou SANOGO et le Burkinabé Seydou BAMOGO sont respectivement 2ème et 3ème  au classement général.

Likasi – Lubumbashi: 5ème étape, 120 Kilomètres

Sans ambages, le 6ème tour cycliste de la RDC se poursuit et atteint une vitesse que nul ne peut arrêter vu l’engouement du public qui se précipite pour le vivre. Au menu, la 5ème étape et ses 120 kilomètres à parcourir entre Likasi et Lubumbashi. La fête internationale du vélo congolais vit.

En 3h 10 minutes 17 seconde, la ligne d’arrivée est franchie. Une nouvelle nation vient de marquer de son empreinte sa participation à ce tour, c’est le Burkina Faso qui grâce à Mathias SORGHO s’invite au rang de respectable, en occupant la première place. Le Rwanda reste sur le podium, Janvier HADI est 2ème juste devant un autre Burkinabé Salifou YARBANDA.

La RDC ne s’inscrit toujours pas dans le Top 5, les Léopards doivent faire mieux, Jimmy MUHINDO n’est qu’en 10ème place avec un chrono de 3 heures 14 minutes 52 secondes.

.

Fort de sa 2ème place à l’étape de ce jour, Janvier HADI arrache le maillot jaune au Français Noël RICHET.

Le Burkina, Rwanda et la Hollande en pole position

Ces trois premiers de l’étape ont également terminé dans le même ordre dans la catégorie grimpeur respectivement avec 5 points, 3 points et 1 point.

A l’étape tout comme au classement général, le Burkina Faso, le Rwanda et la Hollande trônent en tête. Goma Cycling Team, 5ème, RDC 1, 6ème et RDC 2, 11ème sont les positionnements des équipes de la RDC dans les deux tableaux.

Goma, échec orchestré

Alors que le Tour devait remonter l’Est pour l’étape de Goma, une mauvaise compagne est lancée contre par les écartés de l’organisation, truffant ainsi la réservation faite à l’entreprise d’aviation Congo Airways les Coureurs à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Les Organisateurs ne baissent pas les bras et évitent toutes sortes de démotivation et placent le gouvernail en direction de l’Ouest où est prévue l’étape qui va offrir le sourire aux congolais.

A l’heure de l’ouest, Kenge – Masimanimba : 6ème étape, une place au podium pour la RDC

La 6ème étape est celle parcourue entre Kikwit et Masimanimba, elle est la plus longue mais également la plus difficile du tour avec ses nombreuses courbures et autant des montagnes pour atteindre la ligne d’arrivée.

Une surface qui est plutôt propice au rwandais Jean Bosco NSENGIMANA, habitué aux montagnes et collines, qui au bout de 4 heures 10 minutes de course, signe ainsi sa troisième victoire depuis le début de cette compétition (entre Boma-Matadi 130 Km et entre Kolwezi et Likasi 180 Km), suivi de son compatriote Patrick BWIKUSENGA.

Pour la première fois dans cette édition, un congolais s’est classé au podium, Gianni MAYELE, de la province de Kinshasa, qui s’est positionné à la 3ème place. Une place qu’il fallait à tout prix offrir aux congolais, puis qu’aux portes de Kinshasa. Une performance qui ne laisse pas indifférent les dirigeants du monde sportif, et qui met en émoi le Ministre des Sports Papy NIANGO, qui s’est chargé d’accompagner les Fauves Congolais depuis le 28 juin.

Ayant déjà senti l’odeur du Tour qui est à ses portes, Kenge s’apprête à accueillir le 6ème tour de la RDC avec la ferveur de revoir un congolais sur le podium, la place est faite à la 7ème étape.

Masimanimba – Kenge : 7ème étape sous une domination Angolaise

Parti de Masimanimba, long de 112 Kilomètres, le parcours est dompté par les angolais qui s’offrent les deux premières places, Gabriel Dala Cole arrive en tête, derrière lui, un jeune de 16 ans, Hélvio Jamba MOTA LEMOS, les Rwandais ne cèdent en rien, ils sont 3ème et c’est Jean Bosco Nsengimana.

Jimmy Muhindo Kiavira, le congolais est 9ème au classement et obtient le maillot du congolais le plus combatif.

Classement général : L’Angola, le Rwanda et le Burkina Faso au rendez-vous de tête, le Congo  toujours  absent

Avec deux coureurs dans le trio de tête de la 7ème étape, l’équipe angolaise a logiquement terminé en première position dans le classement par équipe. L’équipe rwandaise et le Burkinabé ont pris la 2ème et 3ème place. Les équipes congolaises se sont classées 6ème pour Goma Cycling Team, 10ème pour la RDC 1 et 11ème pour la RDC 2.

A la différence du classement par étape, le général place les équipes rwandaise, burkinabé et hollandaise en tête. Si Goma Cycling Team garde sa 6ème place dans le tableau général, la RDC 1 se pointe à la 8ème place et la RDC 2, elle occupe la 10ème place concernant les équipes congolaises.

Le burkinabé Aziz Abdoul Nikiema avec 5 points, le rwandais Bonaventure Uwizeyimana avec 3 points et l’angolais Gabriel Dala Cole avec 1 point se sont distingués dans la catégorie du meilleur grimpeur de l’étape. Comme dans celui de l’étape, aucun congolais ne figure dans le trio de tête du classement général qui est dominé par le rwandais Janvier HADI (8 points) et les Burkinabés Aziz Abdoul Nikiema (5 points) et Mathias SORGHO (5 points).

Le hollandais Jacob Buijk garde toujours le maillot jaune de cette 6ème édition à l’issue de la dernière étape en Province. Il est suivi par le burkinabé Mathias Sorgho et le rwandais  Janvier Hadi. Le premier congolais dans ce tableau général est  Jimmy Muhindo Kiaviro qui se place à la 16ème position.

Toute la délégation prend la route de Kinshasa.

Cap sur la capitale, Kinshasa accueille les coureurs

Parc de la Valée de la N’SELE, le Tourisme autour du Cyclisme

Arrivés dans la capitale, les coureurs sont conviés à observer une nature vierge au milieu à la périphérie Est de la capitale RD Congolaise, Kinshasa. Conduite par le Ministre des Sports et Loisirs Papy NIANGO IZIAMAY MUNSHEMVULA, la délégation comprise des professionnels de la bécane, encadreurs, organisateurs et journalistes a eu droit à un repas et des attractions offertes par Son Excellence Monsieur le Président de la République Joseph KABILA KABANGE, parrain de cette édition dite de la « continuité ».

Sous une ambiance conviviale et sourire aux lèvres, les invités ont été émerveillés par la beauté et la richesse de cette réserve naturelle à l’issue de la balade. Couvert de la fraîcheur des eaux qu’offrent la rivière N’Sele, les hôtes du Chef de l’Etat ont admiré la présence de diverses espèces d’herbivores  que regorge ce parc inauguré le 2 juin dernier.

Une ambiance qui moralement prépare les sprinters à un exercice capital, l’étape finale, la 8ème étape.

Kinshasa – 8ème étape : Sprint final, Jacob BUIJK maillot jaune

Le décor est planté pour clore la 6èmeédition du tour cycliste international du Vélo RD Congolais, la dernière étape est comprise entre le  parc de la vallée de la N’sele et la place du cinquantenaire. La distance est de 118 Km, traversant la Tshangu pour atteindre le centre-ville.

Les congolais se pressent pour une, mieux deux places au podium en cette étape symbolique qui verra plusieurs autorités du pays dont le Premier Ministre Bruno Tshibala. Mais cela était sans compter sur les burkinabé, ivoiriens et hollandais qui étaient mieux en course. Aziz Abdoul Nikiema, le natif du pays des hommes intègres place pour la seconde fois en ce tour le Burkina Faso au premier rang en occupant la 1ère place.

Le coureur le burkinabé qui s’est distingué dans le sprint a dominé cette étape annoncée comme acquise aux sprinters. Du parc animalier en passant par Daipn, le Boulevard Lumumba et les cinq tours du circuit fermé entre le point de chute, l’avenue des Huileries et le Boulevard du 30 juin. L’homme aura derrière lui, l’ivoirien  Abou Sanogo et le hollandais Jordi Slootjes.

Au terme de cette édition, c’est le hollandais Jacob BUIJK qui est le grand vainqueur avec son maillot jaune. Il est suivi du rwandais Janvier Hadi et du burkinabè Mathias Sorgho. Ce dernier a aussi été désigné meilleur africain du 6ème tour cycliste international de la RDC.

Jimmy Muhindo Kiaviro, le meilleur congolais

Jimmy Muhindo Kiaviro de Goma Cycling Team est le seul athlète congolais qui a été couronné. Il a raflé trois maillots. Le Blanc pour le prix du meilleur coureur congolais, le Rouge pour le coureur le plus combatif et le Bleu ciel en guise du prix de l’espoir.

Les Rwandais primés

Le maillot blanc à pois rouge est revenu au rwandais Jean-Bosco Nsengimana, étant le meilleur grimpeur. Son compatriote Janvier Hadi a pris le maillot vert décerné au meilleur sprinter intermédiaire.

Le prix de la meilleure équipe revient au Rwanda dont les coureurs ont cumulé le meilleur temps en tant que groupe.

Les autorités de la République médaillées

Organisé sous son haut patronage, le Président de la République Joseph Kabila Kabange a  reçu le prix du Président. Superviseur du Tour, le Ministre Papy Niango a été également médaillé tout comme le Président de la Fédération Congolaise de Cyclisme, Sylvestre Motayo.


Horsaison / Or Saison