FB_IMG_1694379101617

FOOT : DESABRE, L’ANGE DONT LA RDC AVAIT BESOIN

Arrivé à la tête de la sélection  de la Rdc avec une vision futuriste rammenant les exigeances de resultats aux éliminatoires de la coupe du monde 2026.

Sebastien Desabre hérite une sélection de la Rdc qui a perdu deux de ses  six matchs des éliminatoires de la coupe d’afrique des nations cote d’ivoire 2023, dynamique de la gifle reçu face au maroc(4-1) en dernier match des barrages de la coupe du monde 2022.

Un scenario qui a désarmé  toute une nation, plogeant ainsi le peuple Congolais dans un désinteressement total d’une probable qualification.
Pour certains, c’était irréaliste d’engager un nouvel entraineur en remplacement de l’argentin Hector cuper.

L’obligation de changer le fusil d’épaul ayant pris le dessus, malgré un moral dans  les chaussettes, le gouvernement Congolais signe  Sebastien Desabre en provenance de Niort en Division 2 Française.

L’entraineur Francais entame son boulot avec une méthodologie  qui tape à l’oeil, le travail de fond et de la forme est mis en place.
Le sélectionneur manager est regardant sur le moindre détail, en déhors et sur le terrain.
Il réussit à ramener  curieusement le peuple Congolais à avoir un regard sur son travail seducteur.
Une adhésion  qui rallume à nouveau la flame, autour de la sélection Nationale congolaise.

Le stade des martyrs étant out, il faut jouer son  premier match, le troisième des éliminatoires de la Can à Lubumbashi et faire ses preuves d’un début prometteur.
D’abord Kakuta, puis un Bakambu en feu porte les léopards avec Arthur maswaku auteur d’une superbe frappe pour le troisième but de la Rdc, les léopards l’emportant (3-1) sur les Morabitunes.

Le match retour se solde sur le nul d’un but partout, seul bemol, les léopards perdent l’attaquant de l’Olympiacos Bakambu qui a écopé d’un carton rouge.

Le Gabon en ligne de mire

Avec ses quatre points,  dernier du groupe I, pas de Bakambu sur le terrain, le manager-selectionneur tente un coaching en dèplacement contre le Gabon qui a surpris plus d’un.
Pas d’attaquant de points type dans le onze de départ, alors qu’il a dans  son effectif un certain Kalala Mayele en feu dans  son club de Young Africa.
La RDC s’en remet à sa sentinelle Aaron Tshibola pour l’ouverture du score reprenant  de la tête un corner parti de droit vers la gauche.
Peu avant la fin du match, Desabre monte Mayele qui s’illustre de la plus  belle des manières en inscrivant un but dont lui seul a le secret.

Sur ce match, le réalisme des léopards compense les éfforts du gardien Lionel Mpasi auteur d’un match héroique, alors qu’il faisait ses débuts dans  la cage de la Rdc en remplacement de Kiassumbua suspendu.
Grace à cette victoire, la RDC compte désormais sept points et peut prétendre à l’une de deux places qualificatives de ce groupe.

L’exception Congolaise

Grace à une vigilance administrative de la fédération congolaise de football association, la Rdc réussi à avoir gain de cause au niveau de la Caf sur  la Mauritanie qui avait aligné un joueur qu’il ne devait pas,  le seul point obtenu en déplacement devant la Mauritanie est donc multiplié  par trois  et accorde ainsi a la Rdc le  maximum de point (9)sur l’ensemble de trois matchs  du sélectionneur Desabre à la tête de la Rdc qui  occupe désormais la first classe avant son dernier match à domicile contre le Soudan.

L’épreuve de Kinshasa

De Tshibola à Lionel Mpasi en passant par  Batubinsika ou encore Silas,  le dernier match  de la phase de groupe, son  premier au stade des martyrs, Desabre aligne pour la première fois Charles  Pickel alors qu’il venait fraichement d’opter pour la Rdc.
Il lui a pratiquement attribué  le rôle de la sentinelle avec moins d’impact physique contrairement à Tshibola.
Charles Pickel s’illustre avec la passe décisive sur le but de Bongonda et puis Mayele tue le suspens en inscrivant le but du deux zéro comme à Franceville.
De la dernière place avec zéro point après deux matchs, à la première place avec 12 points pour 4 victoires, la Rdc est revenue de loin avec à la baguette Sebastien Desabre l’ange dont la Rdc avait besoin pour que cette magie puisse s’operer sans heurt.

Le premier défi étant relevé avec brio, place au second, le plus attendu de tous les Congolais. La qualification à  la coupe  du monde dont le début des éliminatoires est attendu pour fin 2023 avant l’épreuve de la phase finale de la coupe d’afrique des nations entre janvier et février de l’année prochaine en Côte d’Ivoire.

HorSaison/OrSaison

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Education Template

P