Budimbu_Ntuabanga_Didier

MINISTÈRE DE SPORT : LA PRIORITÉ DES PRIORITÉS

Très attendue, la publication du nouveau Gouvernement de la RD Congo a finalement été effective ce 29 Mai, soit à plus ou moins une semaine de la rencontre entre le Sénégal et la RD Congo comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Ce qui fait sans nul doute de ce match, une priorité pour le nouveau Ministre. Question pour lui de prendre ses marques, le temps d’une sorte de présentation aux sportifs congolais, le 09 Juin 2024 lors de la rencontre qui opposera la RD Congo au Togo comptant pour la quatrième journée des éliminatoires du Mondial 2026 également.

Pas de temps à perdre, il lui faut déjà s’y mettre pour ne pas être surpris par la vitesse avec laquelle les événements sont déprogrammés.

Cette programmation de la Confédération Africaine de Football et de la Fédération Internationale de Football Association ne doit nullement faire oublier au nouveau Ministre que les congolais cherchent à en savoir un peu plus au sujet de la prolongation du contrat de leur sélectionneur Sébastien Desabre jusqu’en 2029, bien qu’il n’a pas encore atteint le premier de deux objectifs lui assignés lors de la signature de son premier contrat, à savoir : (i) qualifier la RD Congo à la phase finale de la CAN 2025 et (ii) qualifier la RD Congo à la Coupe du Monde 2026.

Il est à noter qu’en commun accord avec le sélectionneur Desabre, la qualification à la CAN Côte d’Ivoire 2023 et le parcours merveilleux des Léopards de la RD Congo à cette compétition n’ont jamais, alors jamais fait partie des objectifs que la RD Congo lui avait assignés.

Les congolais veulent bien de Desabre, mais dans le respect des règles de l’art et surtout des textes. En plus, cette prolongation n’est pas opportune et d’aucune nécessité pour la RD Congo. Elle tire son origine d’un prétendu souci de sécuriser le sélectionneur congolais qui a été courtisé par la Tunisie et par le souci de ne pas le voir partir, l’on a décidé de le prolonger. 

Prolonger Desabre est loin d’être un problème pour les congolais avertis. Le problème, c’est pourquoi pas lui accorder deux ans de plus aussitôt qu’il aura atteint ne fût-ce que l’objectif de qualifier la RD Congo à la CAN 2025 ?

Il est prolongé jusqu’en 2029 avec le conseil technique du Comité de normalisation qui, peine à organiser les élections du nouveau comité de la FECOFA en connivence avec le Ministre des Sports dont les jours étaient comptés à la tête de ce Ministère.

Si c’est le bon vouloir du Président de la République, Monsieur le Ministre vous avez la mission de faire comprendre à la première institution du pays que le peuple ne s’oppose nullement à sa volonté. Cependant, il veut seulement que cet entraîneur ne soit pas plus grand que la RD Congo, pays qu’il dirige depuis près de 6 ans déjà. 

Cette prolongation a été annoncée mais rien n’a été formel puisque nulle part, les deux parties se sont retrouvées afin de formaliser. En tout état de cause, il n’est pas tard pour mieux faire c’est-à-dire que Desabre puisse d’abord qualifier la RD Congo à la CAN 2025, il aura ses deux ans de prolongation jusqu’en 2027. Et, une fois qu’il va qualifier les Léopards à la phase finale de la Coupe monde, il pourra à nouveau être prolongé.

Au cas contraire, les conclusions pourront être tirées en toute responsabilité puisque une fois formalisé et au cas où les résultats ne suivraient pas, trouver un autre entraîneur obligera à la RD Congo de lui payer ses indemnités pour un travail qu’il n’aura pas fait.

HorSaison/OrSaison

Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin

P