Congo Sport

RDC – BASKET BALL : Ligue Nationale de Basket, pourquoi pas ?

La République Démocratique du Congo est un espace qui regorge des talents bruts non exploités dans divers secteurs sportifs (sports collectifs et individuels). Ces talents, non formés, s’affirment tant bien que mal dans des conditions de précarité qui gangrènent  la pratique du sport au Congo Démocratique. Dans ce lot loge la pratique effective du Basket-Ball qui depuis la nuit de temps se fait à ciel ouvert alors qu’autour de ce pays, dit aux dimensions continentales, le sport de la balle au panier a pris d’autres allures et se professionnalise davantage.

Discipline plus titrée, moins récompensée !

Le Basket Ball est le sport collectif le plus titré sur la scène internationale (toutes disciplines et versions confondues) mais qui ne bénéficie pas de l’appui et du soutien qui lui revient de droit, pour assurer son émergence et sa vulgarisation sur la scène nationale.

Trois fois champions d’Afrique, quatre fois vice-champion d’Afrique, champion des Jeux Africains de la Jeunesse, qualifié au championnat du monde et jeux olympiques (Léopards séniors dame). Le deuxième sport collectif le plus suivi en RDC souffre d’un sérieux problème, celui lié aux infrastructures (épines dans la patte d’éléphant qui fait du surplace) dont le développement a pris un retard que nul ne peut réfuter.

A Kinshasa, Lubumbashi et au plus profond coin du pays, le Basket se pratique à ciel ouvert, un sérieux handicap qui ne favorise en rien la mise en place des structures devant assurer la continuité du mouvement lancé au cours des les années 80 et 90.

Vers le Professionnel ?

Après un retour sur la scène africaine tant en dames que messieurs, après une décennie de crise et vie aux enfers, le Basket a suscité l’attention de plus d’observateurs qui pensent qu’avec un peu du sérieux et de volonté, se classer dans le Top 5 africains ne sera qu’une affaire de temps. Mais cela passe par la professionnalisation de cet élément du quotidien des congolais.  Au Congo démocratique, la réunification des Basketteurs ne doit pas se faire que lors de la Coupe du Congo qui en vrai n’est pas une compétition de la Fédération de Basket Ball du Congo mais plutôt du Gouvernement de la République Démocratique du Congo organisée par la fédération, qui en est l’organe technique.

La création d’une Ligue Nationale de Basket Ball s’impose donc à la FEBACO, qui doit se libérer du carcan lui imposé par certaines têtes voulant l’émergence de leurs disciplines bien que ne ramenant pas des résultats escomptés au pays, soit des résultats à demi-teinte.

Comment procéder ?

A l’image de la Ligue Nationale de Football, la Ligue Nationale de Basket devra réunir les meilleurs de chaque province de la République issus des ligues provinciales et devront batailler pour le titre de champion, qualificatif aux interclubs de la FIBA ZONE 4.

Subdivisée à ces jours en 26 provinces, la République Démocratique du Congo est un espace dont le survol est un des sérieux handicaps au développement de plusieurs secteurs suite à un nombre sensiblement réduit des compagnies d’aviation civile. De ce fait, un regroupe en zone serait la meilleure des manières pour procéder et obtenir dans un temps record les caps à atteindre.

Diviser en quatre regroupements, le Congo passe pour le meilleur de partage en vue de permettre à toutes les provinces d’avoir au moins deux équipes engagées à la LINABASKET.

Chaque ligue aura droit à 3 équipes.

Zone 1 : Kinshasa, Kongo-Central, et l’ancien Bandundu

Zone 2 : Grand Katanga, l’ancien Kasaï-Occidental et le Kasaï-Oriental

Zone 3 : Grand Equateur et l’ancienne Province Orientale

Zone 4 : Nord-Kivu, Sud-Kivu et le Maniema

A l’issue du tour des classiques organisés dans chaque zone, les 4 mieux classés seront qualifiés pour le tour des vainqueurs. Un cap qui verra les équipes se rencontrer pendant 8 semaines (aller et retour), soit deux mois dans une ville choisie au préalable pour décrocher deux places de trois qualificatives aux compétitions africaines.

Financement

La Fédération de Basket Ball du Congo est une vitrine sur laquelle plusieurs annonceurs voudront s’afficher pour une visibilité en dehors et au plus profond de la République. Leur présenter un projet de telle envergure ne pourra que susciter de l’engouement de ces derniers s’il n’y a en aucun cas derrière ce projet une idée de s’en remplir plein les poches (enrichissement illicite au détriment des athlètes).

La Coupe du Congo mis en mal ?

La mise en place d’une Ligue Nationale de Basket Ball ne met pas en péril la Coupe nationale, qui est la Coupe du Congo de Basket Ball. Pour sauvegarder sa saveur, la Coupe du Congo offrira à la République le dernier qualifié aux compétitions de la FIBA Zone 4. Cela mettra en lumière les équipes dites de seconde zone qui se voudront aussi africain. D’où la Coupe du Congo se jouera désormais en match à élimination directe après une double confrontation (Cfr Coupe d’Espagne de Football).

Périodicité

La LINABASKET se tiendra en même temps que les championnats provinciaux en vue d’éviter toute sorte de retard que pourra connaitre l’organisation de cette dernière. De ce fait, les mieux classés de chaque ligue seront extraits de cette dernière pour les permettre de prester au championnat d’élite sans retenus suite aux confrontations programmées à la ligue provinciale.

Montée à la LINABASKET

Les premiers de chaque ligue seront qualifiés d’office au tour des classiques alors que les deuxièmes livreront un match de barrage qui les opposera aux éliminés les mieux classés.


Horsaison / Or Saison

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x